Cyprian / Les Brosses|

Intervention du conseil de quartier au conseil municipal du 18 novembre

Entre le projet Michelin d’un côté, le projet Carré de Soie de l’autre, les habitants de Cyprian et des Brosses s’inquiètent…

Les représentants du conseil de quartier ont pu lors du dernier conseil municipal présenter leurs interrogations quant au devenir du quartier. Ci-après l’intégralité de l’intervention. Une réponse de la Ville sera apportée par écrit plus tard.

« Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,

Merci de permettre au Conseil de quartier Cyprian les Brosses de profiter d’une interruption de séance du Conseil municipal pour vous présenter le travail du Conseil de quartier, avec ses interrogations du moment.

Comme vous le savez, le quartier Cyprian les Brosses situé de part et d’autre du boulevard Laurent Bonnevay fait l’objet d’un développement important

– sur Cyprian, dans le cadre du Projet Michelin (en grande partie sur Grandclément)

– sur les Brosses, entraîné par la dynamique du Projet Carré de Soie.

Il faut savoir également que ce secteur des Brosses fait l’objet depuis plusieurs années d’interventions lourdes au titre de la Politique de la Ville, interventions labélisées « Les Brosses Poudrette » et « Plan de sauvegarde de la Résidence Saint André » par exemple.

Depuis 2016 le Conseil de quartier tente de s’impliquer mais avec quelques difficultés pour être entendu car, malgré toutes nos réclamations formulées auprès des services ou auprès des élus, les habitants s’étonnent du peu de résultat que ce soit sur la gestion urbaine, sur les commerces comme sur les services publics……

Comme il fallait procéder avec méthode et à la suite logique de la révision PLU H qui a beaucoup interpellé les habitants, c’est la Commission Urbanisme qui après avoir reçu Richard Llung lors d’une ultime séance de travail en début d’année 2019, peut se féliciter aujourd’hui. Le Conseil de quartier remercie la Municipalité pour la décision d’avoir sollicité auprès de la Métropole la mise en place d’un périmètre de prise en considération du projet d’aménagement du secteur des Brosses.

La demande du Conseil de quartier était en effet de préserver les conditions de développement de ce secteur sous la pression constante des opérateurs immobiliers.

Par délibération du 30 septembre 2019,  la Métropole a approuvé, ce qui permettra, dès le rendu des études qui viennent d’être lancées :

– de pouvoir annoncer la programmation nécessaire d’équipements publics dont l’extension de l’école Albert Camus et le pôle Petite Enfance réclamé depuis longtemps en particulier.

Dans le cadre du projet « Grandir à Villeurbanne », les habitants et les parents d’élèves, avec le Conseil de Quartier, s’interrogent sur la capacité des structures à accueillir nos enfants. En effet, nombreuses d’entre elles sont déjà saturées (CP complets à l’école élementaire Camus, délai pour un PAI supérieur à un mois avec l’Infirmière scolaire, le psychologue  scolaire ne prend que les cas extrêmement urgents, aide aux devoirs (manque de lieux pour accueillir et offrir des créneaux horaires compatibles avec l’école pour les écoliers). Face à toutes ces interrogations, la seule réponse apportée pour l’heure est l’agrandissement de la maternelle Camus (en prenant les locaux du RAM) ; or les enfants vont grandir et les capacités d’accueil de l’élémentaire ne permettront plus de répondre à la demande. Il est important de rappeler que le secteur des Brosses est en REP + et que de ce fait les enfants ont besoin d’attention et d’encadrement supérieurs afin d’éviter les débordements que nous avons récemment vécus avec les collégiens.

– de rappeler à la Direction régionale de la Poste que le quartier de Brosses est en grande partie en Politique de la Ville, et, à cet effet, doit respecter ses engagements sur la présence postale. Nous pensons et espérons d’ailleurs que la Ville a bien intégré dans le plan présenté par la Poste, au titre du contrat de présence postale territoriale 2020/2024, sa volonté de préserver, sur ses quartiers prioritaires comme les Brosses en particulier, ces exigences réglementaires.

Nous tenons d’ailleurs à rappeler que les habitants se sont fortement mobilisés pour 3 pétitions :

– la demande de l’augmentation du poste de direction du RAM afin que ce dernier retrouve un fonctionnement en adéquation avec ce quartier en politique de la ville (retour des accueils collectifs identiques à ceux existants précédemment)

– la demande du maintien de la Maison de services publics dans le cadre de la polarité de la place de la Paix

– la demande d’un maintien d’ouverture du bureau de poste de la Place de la Paix l’après-midi

Toujours dans le cadre de la Politique de la Ville, le Conseil de quartier souhaite que la municipalité intègre le secteur des Brosses dans un Comité Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance à l’échelle du secteur du Carré de Soie avec Vaulx-en-Velin. Cette partie de Villeurbanne doit retrouver calme et sérénité de toute urgence.  

Le Conseil de Quartier sera toujours présent, avec les habitants, pour travailler avec la Ville et la Métropole sur toutes ces problématiques.

Nous vous remercions pour votre écoute. »

Dernières modifications: 25 novembre 2019

Les commentaires sont fermés.

Aucun commentaire pour le moment.

× Fermer
X