Ferrandiere / Maisons-Neuves|

Les aménagements autour du PUP Aynard Lafontaine

Jeudi  29 février, une réunion d’information était organisée  par la Métropole de Lyon et la Ville de Villeurbanne  afin de présenter les aménagements « d’espaces publics » prévus suite à la construction du PUP Aynard Lafontaine.

Un peu plus de 30 habitants du quartier participaient à ce temps, présidé par Mme Roger-Seppi, au titre de sa délégation d’adjointe de quartier Ferrandière Maisons-Neuves et  Mme Vessiller, vice-présidente à l’urbanisme et au cadre de vie à la Métropole.

Rapide retour en arrièrte

Après les travaux sur les réseaux, les immeubles de l’opération Crescendo (nom commercial) – dénommée PUP Aynard Lafontaine  dans le jargon administratif (voir délibération de la Métropole)–   sont sortis de terre. Ils sont désormais livrés, les « activités »sont installées  ou en cours d’installation… Pour rappel, un PUP est un  outil qui permet aux communes ou établissements publics compétents de signer une convention avec les aménageurs ou les constructeurs. Cette convention fixe le programme des équipements publics à réaliser pour répondre aux besoins des futurs habitants et usagers de l’opération, par exemple 1,41 classe d’une école à construire pour cette opération

Et maintenant … il s’agit de réaliser les aménagements « d’espaces publics » liés à ce projet. Tel était le sujet de la réunion du 29 février.

Les échanges entre la Ville et la Métropole  et une certaine mobilisation des habitants ont permis d’élargir le périmètre de ce réaménagement par rapport à ce qui était prévu.
Les  2 « rives » des rues Passy, Aynard, Lafontaine et Richelieu – autour du PUP – vont donc prochainement faire l’objet d’une requalification qualitative.

L’objectif général est  de pacifier l’espace :

  • en facilitant les déplacements piétons avec des trottoirs élargis et confortables, isolés de la voie de circulation  par un espace végétalisé et de plain-pied aux carrefours ;
  • en créant des aménagements faisant la part belle à la nature (plantations, infiltration des eaux…) ;
  • en se mettant en conformité avec la réglementation routière (sécurité aux carrefours, insertion des cycles…) et en réorganisant le stationnement…

En termes de circulation
Ces objectifs, ainsi que  les prochaines mises en service  du T6 et du BHNS, ont conduit à envisager un nouveau plan de circulation dans le quartier.

  • la rue E Aynard passera en sens unique Nord-Sud, du cours Tolstoï à la place Marengo. Deux bandes cyclables seront créées.
  • la rue F Passy sera en sens unique (Ouest-Est) et traitée en. zone de rencontre. Ceci signifie que les piétons seront prioritaires et que la vitesse de tous les véhicules sera limitée à 20 km/h.
  • la rue Richelieu passera à sens unique , Sud Nord, du cours Tolstoï au rond-point Saint-Exupéry. Une piste cyclable à contresens et une bande cyclable dans le sens de la circulation seront crées. Le feu rouge au carrefour avec Lafontaine sera remplacé par un stop.
  • le sens unique de la  rue Lafontaine (Est-Ouest ) sera prolongé jusqu’au carrefour avec la rue E Aynard. Là aussi une piste cyclable à contresens sera matérialisée et une bande cyclable dans le sens de la circulation sera créée.

Et l’aménagement des « espaces publics » ? 

Il est certain que la nature va gagner du terrain puisque 700 m2 de bandes plantées vont être créées et 15 arbres plantés (1 platane malade sera coupé à l’angle Richelieu/Passy).

  • Rues Aynard et Richelieu, le stabilisé rouge disparaîtra au profit de couvre-sol d’essences variées, plus ou moins hautes, résistantes à l’ombre. Elles  égaieront le paysage  par la diversité de leurs  couleurs et seront protégées du piétinement par des ganivelles .
  • La Rue Lafontaine, verdira avec la plantation d’arbres (Sophoras du Japon, Chênes chevelus) et de buissons aux feuillages et floraisons variés. Là aussi les végétaux seront protégés.
  • Quant à la rue Passy, qui la reconnaîtra ?  Transformée en zone de rencontre, les piétons y seront « rois ». L’ambition est de lui donner un caractère de jardin avec des arbres de moyen et grand développements proposant aussi une belle floraison, des bandes plantées en quinconce …et quelques blocs ou banquettes en béton pour s’asseoir et profiter de l’ambiance apaisée.

Lien vers la présentation

Ces projets ont été accueillis avec intérêt car attendus depuis longtemps, mais aussi avec inquiétude sur les conséquences pour le fonctionnement du quartier ?

Le stationnement
51 places de stationnement sont supprimées par la réalisation de ces aménagements
Elues et techniciens ont souligné tous les investissements faits par les collectivités pour les transports en commun, la nécessaire évolution de nos modes de déplacement mais… les habitants font part de leurs craintes  :

  • Où vont se garer les voitures qui, encore aujourd’hui, stationnent sur les trottoirs (en particulier rue F Passy) ?
    • La ville et la métropole rappellent les investissements importants en matière de transports en commun, qui facilitent les déplacements par d’autres modes que la voiture. Et les nouvelles lignes vont encore augmenter l’offre.  A Villeurbanne, 50 % des trajets effectués  en voiture  font moins de 3 km. Les investissements dans les transports en commun, la plus grande place laissée aux piétons et la création de voies réservées aux cycles, rendent les déplacements « doux » plus attractifs. Et ainsi les voitures diminuent peu à peu.  Et bien sûr, cette évolution des modes de déplacement est un levier important pour la lutte contre le réchauffement climatique.
  • Comment accueillir des visiteurs s’il n’est plus possible de stationner dans les rues (soir et week-end) ? Et pour les personnes à mobilité réduite, les personnes âgées …
    • Pas de vraie réponse de la ville si ce n’est  « Le PUP propose 150 places de stationnement »  (pour 147 logements) et 10 places pour les activités (dans la cour intérieure). Ces chiffres font réagir car ces places ne sont pas destinées aux visiteurs et jusqu’à présent des places étaient disponibles dans les rues. Cela ne répond donc pas aux préoccupations exprimées.

Le mobilier prévu rue F Passy  inquiète les riverains qui craignent  le bruit et autres nuisances qui seraient générés par des rassemblements…

    • Les techniciens rappellent que de nombreuses personnes (âgées, parents avec enfants, personnes juste momentanément fatiguées …) ont besoin de faire des haltes lors de déplacements à pied et que ces installations leur permettront de profiter d’un lieu agréable, verdoyant…
      Une piste : la rue Passy pourrait devenir un lien agréable entre Richelieu et le parc de la Roseraie ou le jardin des Tout Petits.
      Une évaluation sera menée pour ajuster si besoin ces mobiliers.

Un nouveau plan de circulation dans le quartier
Le nouveau plan de circulation complexifie et rallonge de nombreux trajets. La démonstration en a été faite « au tableau » par l’un des habitants présents.

    • Techniciens et élues conviennent  qu’il faudra changer ses habitudes, retrouver ses marques. L’idée sous-jacente à cette modification est de dissuader les véhicules qui ne font que traverser le quartier et de les faire passer sur des axes adaptés.

Quelle prise en compte du  lotissement de la Ferrandière (62 maisons) dans ce nouveau plan de circulation ?
Des modélisations ont-elles été réalisées pour calculer l’impact de ces évolutions sur les voies privées ? Quel traitement pour les accès aux allées ? Ce secteur est apprécié par de nombreux promeneurs et familles pour son cadre, sa tranquillité . Maintenant il faut être très vigilant car de plus en plus de véhicules « non habitants » empruntent des voies, souvent à vive allure.

    • Pas de vraies réponses car « ce sont des voies privées », non gérées par les collectivités .
      (de fait, elles sont d’usage public au regard de leur fréquentation et de leur rôle de lien dans le quartier).

Inquiétude sur certains carrefours : suppression du feu rouge au carrefour Richelieu/Lafontaine, pourtant fréquemment brûlé. Et quelle sécurisation pour le carrefour Lafontaine Aynard où le non respect du stop entraîne régulièrement des accidents, parfois graves.

    • Le feu sera supprimé car les études montrent qu’un tel dispositif peut pousser les automobilistes à accélérer pour passer. A voir si un stop sera plus efficace.
    • Tous les carrefours seront repris, selon la règlementation, permettant ainsi aux véhicules de s’avancer plus loin et d’avoir une bonne visibilité (plus de stationnement). Cela améliorera la sécurité.

Interrogation sur les limites de l’aménagement des rues Aynard et Richelieu : pourquoi ne pas les poursuivre jusqu’aux ronds-points Marengo et Saint-Exupéry ? Cela entraînera 3 ambiances différentes sur ces rues sur une courte distance. .

    • B Vessiller souligne que le projet a été étendu aux autres rives de ces deux rues au droit du périmètre du PUP. Une rallonge de 400 000 € a été votée pour cela et on ne peut pas tout faire.

Quelles sont les « activités » présentes dans cet îlot ? 
Plusieurs entreprises sont implantées dans  l’opération Crescendo

    • secteur tertiaire : SCI Crescendo (immobilier) ; Kapea (société de holding) ; Syncea (cabinet pluridisciplinaire d’expertise et de conseil  auprès des représentants du personnel (Comité Social Economique d’entreprise) ; Via Occursus et Socii (gestion de fonds)
    • activités : Passman (Edition de logiciels, installations, maintenance) : travaux d’aménagement en cours ; IZOL France (Formation aux métiers de la rénovation énergétique)  : installation prévue en avril 2024

Le planning des travaux 

 

 

En savoir plus sur  la chronologie de la transformation du quadrilatère du PUP Aynard Lafontaine :

Dernières modifications: 29 mars 2024

Les commentaires sont fermés.

Aucun commentaire pour le moment.

× Fermer
X